Portraits

Les portraits ? Mes premiers dessins, dans l’enfance, ont toujours été des visages. Je crois bien, même, que je ne dessinais que des visages. Les réclames des magazines LIFE, que mon père conservaient au grenier de notre maison de vacances, ont été mes premiers modèles. A l’époque, la publicité se déclinait souvent sous forme d’illustrations. Fières ménagères armées de balais ou chiffons, campées sur un rutilant carrelage en damier noir et blanc ; jeune premier savourant nonchalamment une cigarette, le dos en appui sur un réverbère. Que sais-je, ces vignettes étaient un vrai bonheur.

Aujourd’hui, la photographie a remplacé totalement la réclame illustrée. Et les commandes de portraits au crayon, fusain, craie, pastel, encre ou encore aquarelle se font rares. Comme m’a dit l’autre jour L. : « Pourquoi irai-je te commander un portrait de mon petit-fils alors que je peux moi-même le prendre en photo ? ». C’est tapé, ça, hein  ?

De profundis !