Un trait… c’est tout !

Toujours dans l’exercice du trait continu.

Ici un croquis sur le vif.

Très encourageant. On abandonne son désir d’un dessin parfait pour réaliser quelque chose de plus vivant donc meilleur.

En attendant le Kérala

En prévision de mon voyage dans le Kérala, je me lance dans une technique de croquis pour carnet de voyage. L’exercice est de faire en sorte que le trait ne quitte pas la feuille.

Mes petits cartons 1.

J’ai adopté depuis quelques jours un carnet A6, histoire de lâcher le grand format et d’y aller à tout va, sans contrôle d’aucune sorte. Je scanne le meilleur ou le plus drôle.

Bon après-midi.

A suivre… 5

Encre de chine, pinceau chinois et feutre 0.1.

Je vais continuer sur ce type d’encrage aux traits en fort contraste.

Si j’ai un peu de chance et de temps, peut-être arriverai-je à faire quelque chose de correct pour le billet du dimanche soir !


 La patience se soutient par l’espérance, elle ignore toute sorte de désespoir. 

 Axel Oxenstiern ; Les réflexions et maximes (1645)