Passé la vague…

Le casting des Fabuleuses Grassouillettes commence à se mettre en place.

Parmi toutes celles qui sont encore en jachère, encore prisonnières des limbes, en voici déjà trois.

A gauche, la blonde Ophélie, au centre, la sombre Pétronille, et à droite, la ronde Appolline.

Après les providentielles vagues de la matinée, une petite pinte de whiskey, ajoutée au café, ne fera pas de mal à mes épiques sexagénaires.

California dream

Depuis trois jours : pluie, vent et froid… Bref, un temps à ne pas mettre la queue d’un chat dehors.

Heureusement mes trois surfeuses, elles, sont bien quelque part, en Californie sans doute, colloquant sur la prochaine vague, sous un azur bleu turquoise à faire péter toutes les vitres !

Et là, tout à coup, je me sens beaucoup mieux.