Une main posée sur son cahier ouvert

Une main posée sur son cahier ouvert, Harriet pensait à ce bref instant où Henry avait chuté de l’échelle. Aurait-elle pu, ce jour là, infléchir le cours des événements ? Dire que notre vie parfois, se joue ainsi, en quelques secondes, pensa-t-elle. Mourir, tomber amoureux, sauver une vie, perdre un enfant. A bien y réfléchir ces poignées de secondes où tout bascule n’étaient rien comparé à toutes ces heures, à tous ces jours, à toutes ces semaines, à toutes ces années où l’on ne faisait qu’emprunter, toujours et encore, l’étroite route, toujours la même, parfaitement balisée, sans jamais chercher à en dévier, ni à s’en écarter.

Samedi 23 mai 2020

3 Comments on “Une main posée sur son cahier ouvert”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :