Jour : 12 mai 2020

Je reviendrai avec la pluie

L’obscurité noya d’abord la clairière

L’obscurité noya d’abord la clairière où se trouvaient les ruines de la maison. Puis, comme l’encre imbibe un buvard, les ombres, lentement, s’allongèrent jusqu’au porche, gagnèrent les châssis des fenêtres, enveloppèrent les murs et ainsi de suite, jusqu’à ce que la bâtisse soit complètement envahie par les ténèbres. Le silence était profond. Ben n’entendait que …

Promesse d’un jour