Ben n’avait pas de lit, pas de maison

Ben n’avait pas de lit, pas de maison. Il dormait sur la terre battue ou le bitume, comme les chiens. Il n’avait pas de mère. Pas de père. Pas de frères ni de sœurs. Ses pieds étaient couverts de plaies à vif. Ses dernières chaussures, une paire des baskets délogée au fond d’un poubelle, avaient rendu l’âme depuis plus de six mois. Parfois, il n’était même plus sûr d’avoir un nom.

Dimanche 10 mai 2020

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :