Jour : 8 mai 2020

A ce stade de la nuit

Dans ces flaques d’eau inquiètes qu’était l’esprit d’Harriet

Dans ces flaques d’eau inquiètes qu’était l’esprit d’Harriet tournaient inlassablement les mêmes ombres, les mêmes nuages et les mêmes orages.Ecrire était ce que le monde avait de mieux à lui offrir, mieux que n’importe quelle drogue, mieux que n’importe quel tranquillisant. Quand elle écrivait, les ouragans décampaient, les ténèbres se dissolvaient, les heures, les minutes …

Cul-de-sac