La maison s’éveillait

La maison s’éveillait. Il sentait battre son cœur à travers la brise qui entrait par les fenêtres ouvertes, faisait tinter les mobiles suspendus aux poutres de la toiture. Il la sentait respirer, amplifier son souffle au fur et à mesure que le soleil inondait les sols et les tapis, frappaient les arêtes des meubles. Elle était là, tout autour de lui, comme l’enveloppe vivante, charnelle, bienfaisante d’une mère.

Samedi 2 mai 2020

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s